Chers amis, lecteurs de ce blog,

je vous souhaite un joyeux Noël.

 

 

naissance-giotto

 

 

 

La naissance de Jésus symbolise - pour moi en tout cas - la naissance possible d'une Présence.

Non pas dans le passé, mais maintenant.

Non pas dans je ne sais quel ciel, mais ici au coeur de ma conscience.

Cette Présence est le nom que je donne au Mystère infiniment plus vaste que l'individu auquel je m'identifie d'habitude.

Elle est beaucoup plus vaste, plus aimante, plus apaisée, plus centrale que mon individualité limitée, troublée et périphérique.

La naissance du Christ m'invite à naitre à nouveau.

 

Jésus l'exprime ainsi : Nous sommes nés une fois par la chair, nous pouvons naitre une seconde fois par l'Esprit de Dieu.

On lit dans l'Evangile de Jean (3-21):

"Jésus répondit à Nicodème : «En vérité, en vérité, je te le dis, à moins de naître de nouveau, personne ne peut voir le royaume de Dieu.»
Nicodème lui dit: «Comment un homme peut-il naître quand il est vieux? Peut-il une seconde fois entrer dans le ventre de sa mère et naître?» 

Jésus répondit: «En vérité, en vérité, je te le dis, à moins de naître d'eau et d'Esprit, on ne peut entrer dans le royaume de Dieu.
Ce qui est né de parents humains est humain et ce qui est né de l'Esprit est Esprit.
Ne t'étonne pas que je t'aie dit: 'Il faut que vous naissiez de nouveau.' 

Le vent souffle où il veut et tu en entends le bruit, mais tu ne sais pas d'où il vient, ni où il va. C'est aussi le cas de toute personne qui est née de l'Esprit.»

 

Naitre à nouveau, c'est s'éveiller à la Présence.

 

Il s'agit là d'une expérience absolument certaine, non d'une croyance ou d'une simple espérance, mais d'un retournement absolu de la conscience en son propre sein :

 

C'est comme s'éveiller d'un long sommeil : un moment avant vous dormiez, maintenant vous veillez d'une veille infinie.

 

Plus qu'une naissance peut-être, c'est davantage une re-co-naissance, une redécouverte de notre propre essence oubliée.

 

La joie de Noël qui se manifeste parfois de façon maladroite dans les cadeaux ou la consommation éffrénée exprime inconsciemment ce tressaillement profond de l'âme devant cette promesse d'une autre naissance.

 

 

jlr