L'autre jour lors de la conférence sur le livre de Marc Gafni chez Almora, Philippe Joannis a évoqué les trois visages de Dieu.

Cette théorie vient de Ken wilber.

Le premier visage de l'esprit est "JE SUIS". Il se rencontre dans la méditation.

Le second visage de l'esprit est "Tu es". Il se rencontre dans la dévotion envers un Esprit transcendant et dans l'amour des autres.

Le troisième visage de l'esprit est "Cela est". Il se rencontre dans la contemplation du monde et de sa beauté.

Pour Wilber, l'union des trois forme une spiritualité complète, mais qui n'existe que très rarement au sein des traditions qui ont tendance à se focaliser sur un aspect seulement.

Voici ce que dit Wilber :

 

1TheGreekIslandsLanding

 

 

"Les trois visages de l’Esprit signifient au fond que l’Esprit peut être appréhendé selon une perspective à la première personne, à la deuxième personne ou à la troisième personne.

L’Esprit à la première personne est le grand « JE SUIS », la pure subjectivité radicale ou la perspective du Témoin dans chaque être sensible.

L’Esprit à la deuxième personne est le grand « TU », quelque chose d’incommensurablement plus grand que l’on ne puisse s’imaginer être un jour, devant lequel la seule réponse adaptée est l’abandon, la dévotion, la soumission, une impression rayonnante de libération et de gratitude. De cette source coulent sans réserve toutes les bénédictions et toutes les bontés. Et créer un lien avec cet Autre, dans l’amour, la dévotion et l’extase est la seule réponse juste si l’on est sain d’esprit.

Et l’Esprit à la troisième personne est la grande Toile de la Vie, la Grande Perfection de tout ce qui est en train d’émerger. Les termes de la troisième personne appartiennent au registre du « Cela » dans lequel l’Esprit apparaît comme la perfection suprême et rayonnante à l’origine de toute manifestation. Et pour moi, ces trois perspectives sont toutes correctes.

Donc quand ceci m’est apparu clairement, je ne pouvais qu’être fasciné et puis presque choqué de constater que pas une seule tradition, occidentale ou orientale n’ait mis ensemble les perspectives de l’Esprit à la première, deuxième et troisième personnes ; elles avaient tendance à se focaliser sur l’une ou l’autre ou quelque fois sur deux. On trouve cependant dans certaines traditions une reconnaissance des trois, comme par exemple dans les traditions Vajrayana (au moins celles qui utilisent la voie du gourou), mais il n’existe pas de cadre réel se rapportant aux trois.


Dans le Vedanta, on met l’accent pratiquement exclusivement sur la première personne et le mysticisme chrétien insiste lui, énormément, sur la deuxième personne. Et j’ai constaté, en commençant à parler de cela avec différents enseignants spirituels, qu’ils venaient juste de prendre conscience de cette question. Pour les bouddhistes occidentaux en particulier, la possibilité d’inclure une approche dévotionnelle était vraiment libératrice parce que celle-ci avait été tronquée quelque part pendant leur enfance quand ils avaient arrêté de croire en Dieu à la deuxième personne."

Ken Wilber

voir ici (en anglais)