Au premier semestre 2018, nous publierons chez Almora un très beau livre de Jean-Yves Leloup sur la mystique chrétienne Marguerite Porète.
En attendant voici un texte de Jean-Yves qui commente un extrait d'un sermont de Maitre Eckhart.


jean-yves-leloup

«« Toutes les créatures sont un pur néant, je ne dis pas qu’elles sont petites ou n’importe quoi, elles sont un pur néant ».

Eckhart : Sermon « Tout don excellent »
 
Eckhart est ici fidèle à l’enseignement du prologue de Saint Jean : toutes choses existent dans le Logos et sans le Logos rien n’existe, les créatures n’ont d’existence indépendante que subjective. Lorsque cette subjectivité a été purifiée par le détachement et le non-agir mental, il ne reste plus que l’Evidence, l’objectivité foudroyante de notre néant.
L’homme capable d’endurer cet Eclair est délivré de l’illusion et du désir de vivre, il touche en lui « quelque chose » qui est au-delà de l’espace et du temps. L’au-delà de la mort est sa Demeure. Accepter son néant c’est en effet rejoindre la Source incréée qui rend possible toute manifestation…
Lorsque ce « fond » a été touché, il n’est plus possible de parler de Dieu de la même manière, il n’est plus possible de l’idolâtrer sous forme de concept ou de présence malléable au gré du caprice humain ; il est cette « Déité » dont parle Eckhart et seuls les termes négatifs parviennent à la caractériser. Aucune de nos analogies empruntées à l’espace et au temps ne peuvent convenir lorsqu’il s’agit de parler de Dieu. Il est l’Immuable, l’Impensable ; mieux vaut dire « qu’Il n’existe pas », qu’Il est « un pur Néant », que de l’enfermer dans des concepts ; l’esprit entre alors dans une vacance essentielle et au-delà de toute représentation, il s’unit à l’Inconnu qui l’habite et le creuse jusqu’aux abîmes.
Cette expérience du Vide, bien que douloureuse pour l’être créé, n’est pas une expérience pathologique, une incapacité à vivre.
C’est la condition même pour que se réalise une nouvelle Naissance, la vie de l’Incréé en nous".
Jean-Yves Leloup