Samedi dernier, j'ai écouté une conférence à Bruxelles dans les journées Emergences du psychologue Christophe Fauré qui est psychiatre et psychothérapeute, spécialisé dans l'accompagnement des personnes en fin de vie.

Le thème de la journée était consacré au TEMPS.

 

Emergences2017_166__ITA2335

 

 

 

Christophe nous a raconté ce que certaines personnes ont pu lui dire sur leur lit de mort, alors qu'il ne leur restait plus que quelques jours ou quelques heures à vivre.

J'ai été touché par le témoignage d'une dame en fin de vie qui lui a murmuré en souriant :

"Je vais bien"

"Comment ? "a-t-il demandé.

"Je vais très bien" a répondu la dame.

Elle allait mourir bientôt mais elle avait trouvé en elle une paix réelle.

Libre.

Sans doute, ce moment ne se passe pas aussi bien pour tous les mourants, mais un lâcher-prise total peut se produire parfois, offrant un espace de vie au-delà de la naissance et de la mort.

jlr