"L'éveil est pareil à l'espace vide" dit Vimalakirti dans le Soutra de la liberté inconcevable.

L'éveil est pareil à l'espace vide dans lequel tout apparait et disparait :

le son dans le silence

la couleur dans la transparence

la pensée dans la non-pensée

et l'émotion dans l'équanimité.

La première étape est de reconnaitre l'espace vide.

Ensuite, à chaque instant de la vie, dans chaque occupation, il s'agit de recontacter l'espace, de s'y replonger encore et encore, jusqu'à ce que cela devienne naturel de vivre à partir de l'Ouvert.

Douglas Harding disait : "Dans beaucoup de traditions, l'éveil est au bout du chemin. Dans notre voie, l'éveil est tout de suite, et le chemin consiste à jouir de l'illumination."

La voie de l'espace vide : si directe, si simple, si belle et tellement ignorée pourtant.

Si directe parce que ce n'est pas même une voie,

si simple parce que l'espace est déjà là,

si belle car le monde se remplit de beauté,

et si ignorée parce que trop simple.

jlr

vache inde

Photo : jose le roy, Mahabalipuram