"Le maître Yuan Miao de Kao Feng a dit : « Si l’on veut rapidement arriver au succès dans la pratique Ch’an, il faut agir comme un homme qui est tombé dans un cul de basse fosse. Toutes ses pensées se réduisent à une seule : s’en sortir. Il y pense du matin au soir et du soir au matin. Si l’on parvient à cela et que l’on ne réalise pas très rapidement la Vérité, je veux bien être accusé de mensonge et être envoyé dans l’enfer où l’on arrache la langue. » Le vieux maître était très compatissant et craignait que nous ne manquions de persévérance : il fit ce vœu pour nous stimuler".

Hsu Yun

gange

 

"Tous les jours le disciple posait la même question : « Comment vais-je trouver l’éveil ? »
Et tous les jours, il obtenait du maître la même réponse : « En le souhaitant. »
- Mais je le souhaite de tout mon cœur, alors pourquoi ne l’ai-je pas trouvé ? 
Un jour, le maître se baignait dans la rivière avec ce disciple. Il lui enfonça la tête sous l’eau et maintint ainsi un moment le pauvre homme qui se débattait désespérément.
Le lendemain, c’est le maître qui entama la conversation :
- Pourquoi t’es-tu tellement débattu quand je te tenais la tête sous l’eau ?
- Parce que j’avais besoin d’air !
- Quand tu auras besoin de l’éveil autant que tu avais besoin d’air, tu le trouveras".

Cité par Anthony De mello

http://www.dhammadelaforet.org/sommaire/demello/deMello_ouvrez_les_yeux.html