Dernier livre de Daniel Morin publié chez mon ami Jean-Louis Accarias

 

couv Où est le problème _

 

"Question : Je ne comprends pas ton approche. J'ai l'impression que tu n'es pas fidèle à ton parcours, au fait que tu as ramé ... Il y a 40 ans, tu as fait tout un travail sur l'inconscient, et aujourd'hui, on dirait que tu fais fi de tout ça.

 

Daniel : Est-ce que tu veux dire qu'être fidèle, ce serait imi­ter, répéter dans le style et la forme de ce que j'ai entendu auprès d'Arnaud? Pour moi, la seule fidélité est d'être dans l'axe de l'enseignement : être un avec. Arnaud ne disait pas autre chose, mais la façon de le partager tenait de sa per­sonnalité. Les maîtres qui ont précédé Swamiji - Tibeti Baba, Soham Swami et Niralamba - avaient une toute autre façon de transmettre que la sienne. Chacun avait une forme d'expression radicalement différente.

Je ne nie pas toutes les recherches qui sont faites sur ce que l'on appelle l'inconscient, ni son importance pour certains, mais ça se passe au niveau relatif. j'essaye de montrer que tout ce qui se passe est toujours l'expression de la Totalité. Je ne veux pas que les gens s'accrochent à  l'idée qu'il faille du temps pour arriver à ... , car ils pensent: C'est quand j'aurai compris mon histoire que je pourrai enfin accepter. Et moi, je leur dis que c'est secondaire, je leur dis qu'il n'y a aucun obstacle pour voir que ce qui est là ne peut pas être autre. C'est sciemment que je ne parle pas du travail sur l'inconscient, pour redonner de l'importance au point de départ, ce qui est, et pas ce qui devrait être à la place. C'EST UN RENVERSEMENT DE PERSPECTIVE. Regarde autour de toi, les gens restent pour la plupart dans l'aspect psy­chologique personnel, derrière un discours spirituel. Mais pour moi, la psychologie n'a de sens que lorsqu'elle touche l'impersonnel. Je suis arrivé à une certitude, c'est tout. Et cette certitude peut aider les gens ou pas. Être libre, c'est être non contraint.

Tu supposes que je renie Arnaud, alors que lui ne l'a jamais compris comme ça. Un maître transmet, il ne garde rien, il est heureux quand tu es indépendant de lui. Indépendant, ça ne veut certainement pas dire qu'il aille se faire voir. Arnaud disait fondamentalement la même chose que moi, dès le début du Bost : je peux vous parler de ceci ou cela, mais en réalité je n'ai qu'une chose à vous dire, une chose importante et qui tient en trois mots : être un avec. Tout le reste est secondaire ... j'essaye de modifier certaines notions qu'il employait, tout en voulant dire la même chose, pour inviter à ne plus penser mécaniquement. Beaucoup pensent que l'acceptation de ce qui est implique un acte de volonté, alors que c'est une non-discussion absolue ! Je ne suis pas simplement le résultat de la relation à Arnaud, je suis le résultât de toutes les relations vécues, de mon travail, de ma famille, sans oublier toutes les influences qu'on ne peut pas qualifier ni percevoir. Mais le passé est vivant ici! Il n'est pas là-bas! Je ne peux pas envisager la notion de lignée, car cela exclut subtilement ceux qui ne sont pas inscrit dans cette lignée, ça induit un élitismeet ça renforce le sens de la séparation"