Un lecteur du blog me pose cette question :

 

"Bonjour,


j'aimerais avoir un court avis de votre part, est-il possible d'avoir expérimenté des moments d'éveils et d'écrire un travail intellectuel en sciences humaines, est-ce antinomique à partir du moment où l'on a l'impression d'être traversée par la vie, de ne pas être solidement 'je' etc... Ce n'est pas un processus de dépersonnalisation mais simplement une constatation d'être différente.

Dans ce cas joue-t-on un jeu ou bien écrire et penser est pratiquement impossible car on est un auteur sans être un auteur, avons nous dès lors le 'droit' d'écrire, ou bien à la seule condition que l'on ne s'identifie pas à ses écrits; comment ne pas perdre ses 'envies', comment argumenter, sommes-nous qu'une courroie de transmission ou bien l'intellect n'a plus de raison d'exister?

Merci beaucoup pour le temps que vous aurez pris, chaleureusement,

S."

spirituality-24

Bonjour

ce sont des excellentes questions. Voici quelques courtes réponses.

S'éveiller à sa vraie nature c'est découvrir en effet que le "moi"  n'est pas le centre de notre existence. En réalité, notre vie se déroule à partir et dans une conscience-vacuité au-delà de tous les attributs individuels.

Mais avec l'éveil, les pensées ne vont pas s'arrêter; l'intellect ne va pas disparaitre. Heureusement, car nous avons besoin de la pensée.

Et donc le travail intellectuel n'est pas impossible ; j'ai bien réussi l'agrégation de philosophie, et j'écris des livres .

Mais l'intelligence fonctionne désormais différemment me semble-t-il.

D'abord la vision de votre nature vous donne un autre point de vue sur le monde, beaucoup plus inclusif et plus vrai. La sagesse va s'accroitre.

Deuxièmement, vous savez que vous n'êtes plus vos pensées. La conscience se tient au-delà d'elles. La pensée n'est plus (ou en tout cas moins) perturbée par le jeu de l'ego, toujours partiel.

Troisièmement, vous vous tenez maintenant à la source créative de toutes pensées. Les grands sages ont été très créatifs dans leurs pensées, voyez Maitre Eckhart, Plotin, Shankara, Abhinavagupta, Douglas Harding...Ancré dans ce silence vivant, vous allez voir de nouvelles idées jaillir. En étant pleinement conscient, de nouvelles perspectives, de nouveaux liens, de nouvelles solutions émergeront.

Enfin, les pensées vont devenir des outils aux service de cette découverte et non plus des voiles qui la masque. Avant le mental était un maitre, aujourd'hui il est davantage un outil.

Voilà quelques remarques. J'espère qu'elles vous rassureront.

jlr