Franck Terreaux vient de m'envoyer un texte que lui a fait passer son ami J.

Je le publie bien volontiers.

Merci J., merci Franck.

jlr

 


"Bonjour Franck
Juste un petit coucou
Et un très beau texte d’un anonyme ( Sten ) , VOIR, que j’ai trouvé dans la revue troisième millénaire
Il y a très longtemps
Un texte magnifique et tellement vrai
Et Je suis toujours dans ce Voir depuis un mois
À bientôt
J."

vision



"VOIR

VOIR n'est pas regarder.
Voir n'est pas observer.
Voir n’est pas analyser. '
Voir n'est pas progressif.
Voir est immédiat, spontané, permanent : Je ne pense pas me préparer à voir.
Je ne peux jamais cesser de voir.
Même les yeux fermés, je vois.
Même quand je dors sans rêve, je vois.
Il n'y a pas un moment où la vision commencerait, et où elle finirait.
Tout lui est transparent. Elle traverse la nuit, la mort, l’absence.

Voir n’est pas un état spécial.
Voir n'est pas une action. Voir n’est pas un événement.
Voir ne dépend pas d'une ascèse.
Voir n’est pas savoir.
La saveur de voir est tout autre.
Tant que ce que je vois peut être nommé ou décrit, cela est peu de chose.
Tout ce qui m'apparait disparaîtra.
Tant que je m'interroge ainsi : « Quand verrai-je ? »... «Comment verrai-je ?
Je m'interdis de voir réellement ou plutôt je ne vois pas que je vois déjà.
Circulez, il n’y a rien à voir ! Les oiseaux ne laissent pas de sillage. Le voleur ne laisse pas de trace.

Pour apprendre à voir, n'allez surtout pas voir un voyant.
Marchez longtemps tout seul à l'aveuglette
Les obstacles vous verront.
Allez dans le noir et aimez-le.
Méfiez-vous des « voies » comme de la peste.
On ne voit pas par une voie.
Sachez aussi que personne ne vous voit.
L’œil du Soleil est simplement le vôtre.
La splendeur est la vôtre.

Si vous saviez comme vous êtes beau, comme vous êtes belle !
Si, lisant ceci vous me traitez d'aveugle~ vous n'aurez pas tort
Retournez à vos chères études.
Si, perplexe, vous cherchez à me rattacher à telle ou telle tradition, grande est votre myopie.
Si vous éclatez de rire, c’est que vous voyez de l'humour où il n’y en a pas.
Si vous souriez, c’est que vous saurez me reconnaitre dans la rue-
Si vous ne m'avez même pas lu, c’est que vous voyez bien mieux que moi".


"sten"