Dans certains textes sanskrit, on trouve l'expression "l'unique saveur" ou "saveur de l'un" (ekarasa) pour désigner le goût de l'expérience non-duelle.

La saveur - même racine que savoir - nous indique que l'expérience de l'Un est une expérience intime, et non un simple concept.

Nous goutons l'un par tout notre être.

Et la saveur unique décrit l'être comme une Base qui demeure identique quelles que soient les expériences qui viennent colorer la conscience : qu'elles soient plaisantes, déplaisantes ou neutres.

En général, on est happé par telle ou telle expérience : je suis triste, je suis gai, je trouve cela intéressant, je pense que ...

Mais la saveur de l'un nous apprend que dans toute expérience (sensation, sentiment, pensée), il y a l'être, le gout unique de l'être, immuable, partout présent et jouissif.

La saveur de l'un est très subtile, elle peut même passer inaperçue.

Mais quand on la goute pour la première fois, et quand on sait la reconnaitre dans chaque vécu, alors elle est la plus douce des nourritures.

Elle nous remplit, et nous fait éprouver que dans le fait d'être, dans le pur évenement d'être, on trouve le gout de la béatitude absolue.

 

jlr

 

Image5-_1__original_large