Un lecteur du blog me pose la question suivante :

 

"bonjour

Avec la Vision Sans Tête quel pourrait être ce petit plus qui pourrait nous aider à ne plus croire que c'est le corps qui est conscient de l'expérience mais la conscience elle même. Je comprends qu'à travers la vision, le monde est en moi, y compris mon corps, mais subsiste cette mémoire ou cette croyance qui empêche cette vision."

 

Bonjour,

Une chose ne peut percevoir une autre chose ; les yeux ne voient rien.

Une chose ne peut être consciente ; le corps n'est pas conscient.

C'est donc en effet la conscience qui expérimente le monde et qui accueille les formes, les couleurs, les sensations, les pensées.

Cette compréhension intellectuelle est un premier pas pour se désidentifier du corps. Mais elle ne suffit pas.

Ensuite il faut passer du concept au percept (comme disait Douglas Harding), de l'idée à la réalisation.

Il s'agit de s'éveiller à la conscience.

Et, cette expérience, quand elle est vraiment faite, suffit ; pas besoin d'un petit plus.

Ce serait même plutôt un gros moins qu'il faudrait : ce gros moins étant l'illusion de croire qu'il y a un observateur au-dessus de nos épaules.

Au fond, il ne s'agit pas vraiment de comprendre mais de voir, de réaliser, de toucher par tout son être cette évidence.

Dans mon expérience, maintenant, je découvre un immense espace clair à partir duquel le monde est vu. N'est-ce pas pareil pour toi ?

Pas besoin d 'un petit plus ; tout est là.

 

 

 

Expérience avec Douglas Harding