"ATELIERS DE PRATIQUE DE LA VISION DU SOI TECHNIQUES NOUVELLES POUR RÉALISER DES VÉRITÉS ANCIENNES

 

 Périodiquement, des groupes de gens se rencontrent, non pour se rassembler autour d'un gourou, écouter une conférence, méditer, dis­cuter d'un sujet particulier, mais pour participer à une activité appe­lée : Pratique de la vision du Soi. Je voudrais préciser ici le but, les principes, la procédure et les résultats de ce genre d'atelier.

 Le but

 Le but de l'atelier est que chaque participant fasse pivoter son attention de cent quatre-vingts degrés et la porte sur ce qu'il est pour lui-même, selon sa propre expérience de l'instant présent. Autrement dit, qu'il la porte sur ce à partir de quoi il regarde, sur comment c'est là où il est toujours, sur ce que c'est qu'être « première personne du singulier au temps présent». En langage plus traditionnel, le but est qu'il voie clairement sa nature originelle immuable.

 Les principes

 Le principe de base de cet atelier, c'est que nous apprenons en fai­sant, en expérimentant, en découvrant activement, plutôt qu'en lisant ou en écoutant ce qu'on nous dit. Le jeu s'appelle expérimentation. Il est plus facile de découvrir des choses et de les vérifier en groupe que tout seul parce que :

1)Il faut être plusieurs pour la plupart des expériences.

2)Les membres du groupe se stimulent et s'encouragent les uns les autres, découvrent ensemble.

3)Il est plus facile de se concentrer pendant une heure ou deux en groupe que tout seul.

4)C'est plus amusant - ce qui n'est pas le moins important.

 

Un atelier de ce genre est tout à fait spontané et imprévisible. Tout le monde est encouragé à participer, et tout peut arriver. C'est une expérience vivante où personne ne risque de s'endormir. Et si l'atelier fonctionne bien - ce qui est presque toujours le cas -, personne ne s'en va sans avoir appris à voir sa véritable nature. Peu disposé à le faire, peut-être, mais incapable de le faire : jamais.

 Il faut qu'il y ait un meneur de jeu, évidemment. Son travail n'est pas d'imposer quelque chose, mais d'empêcher les gens de trop s'éloi­gner du but de l'atelier tel que défini plus haut. Cependant, il est important que ce rôle ne soit pas réservé à une seule personne : toute personne qui voit est qualifiée pour remplir ce rôle et beaucoup le font merveilleusement.

 La procédure

 Un répertoire d'expériences a été mis au point au cours des cin­quante dernières années. Comme elles ont toutes le même but : nous montrer notre nature originelle, il n'est pas nécessaire de les faire toutes. N'importe laquelle suffit. Mais comme les tempéraments des gens diffèrent beaucoup, chaque atelier, même bref, comporte plu­sieurs expériences, et c'est à chaque participant de décider laquelle fonctionne le mieux pour lui ou elle. Ainsi satisfait-on des tempéra­ments différents. De plus, chaque manière d'approcher notre réalité centrale confirme et renforce les autres. Le fait d'aborder cette expé­rience essentielle sous des angles différents ne lui ajoute rien, mais cela met en évidence son accessibilité : nous n'avons plus aucune excuse, alors, pour esquiver la vérité fondamentale de notre nature.

Les résultats

 Au cours des quarante dernières années, j'ai donné des ateliers dans dix-neuf pays - des ateliers d'une heure ou d'une semaine, avec un nombre de participants allant de deux ou trois personnes jusqu'à deux mille et plus. L'expérience m'a montré une chose clairement : le partici­pant qui est intéressé réalisera le but de l'atelier et verra sa véritable nature, même si ce n'est que brièvement et provisoirement. Ce qu'il fera ensuite de cette vision intérieure, s'il la pratiquera jusqu'à ce qu'elle devienne stable et naturelle et donc parfaitement efficace, c'est là une autre question. À première vue, il y a des chances qu'il ne le fasse pas. Par ailleurs, il est certain que cette vision éclair de sa véritable nature ne peut être que bénéfique, et même s'il ne lui vient pas à l'idée de la pra­tiquer, il ne peut ni la défaire, ni s'en débarrasser, car cette vision est essentiellement éternelle. Et tôt ou tard il ressentira peut-être le besoin pressant et essentiel de réactiver sa propre découverte du royaume, de la puissance et de la gloire qui sont en lui."

Douglas Harding, La troisième voie.

DouglasHarding1

 

Ateliers à Paris et sur internet avec José Le Roy sur l'enseignement de Douglas Harding.

 

Réunion Internet sur l'enseignement de Douglas Harding avec José Le Roy

de 20h30 à 21h30h

Jeudi 16 mars

gratuit

contact : joseleroy29@gmail.com

 


 

Paris : 17 mars

Vendredi à 20h30

atelier avec José Le Roy, Lorene Le Roy et Serge Durand

gratuit

contact : joseleroy29@gmail.com

et d'autres ateliers ici