Sur ce blog, ici même, Franck Terreaux a posté un commentaire.

Je le republie en message car son appel à ne rien faire, à rester tranquille est libérateur, je trouve.

Ci-dessous une photo que Franck m'a envoyée pendant ces récentes vacances qui prouve qu'il applique cette méthode à la lettre...

 

IMG-20170206-WA0000

 

"S'il y a un problème il est purement imaginaire et ce problème imaginaire c'est le chercheur.

Sans lui, sans cet emmerdeur professionnel tout irait bien dans le meilleur des mondes.

Le chercheur cherche, cherche constamment des trucs qui l'amèneraient soi-disant à l'illumination.

Il y a de quoi rigoler parce que le problème, ou plutôt SON problème c'est justement SA recherche.

Si seulement il pouvait durant un court instant ne pas être vigilant, arrêter de méditer, ne pas essayer d'atteindre quoi que ce soit, envoyer toute cette spiritualité aux orties, il verrait, j'en suis sûr, que tout ce fatras ne fait que concourir à l'en éloigner.

C'est simple, c'est juste regarder sans essayer de comprendre. Et quand je dis regarder, je ne lui demande même pas de regarder car il s'agirait de lui demander de FAIRE un effort, non, Il n'y a pas à faire d'effort puisque c'est déjà en train de regarder, qu'il le veuille ou non.

De mon point de vue, il y a en cet instant même simplement ces doigts qui tapent et ces mots qui défilent, ; de votre point de vue il y a en cet instant même ces mots qui apparaissent en même temps que vous les lisez et ça s'arrête là.

Il n'y a pas à chercher ce qui n'existe pas mais seulement voir ce qui existe.

C'est sans comment ni pourquoi,

c'est simplement ce qui est,

sans éprouver le besoin de rajouter quoi que ce soit."

Franck Terreaux