Douglas Harding (1909-2007) s'est éteint dans sa maison de Nacton auprès de Catherine sa femme, le 11 janvier 2007, dans la nuit.

Voilà donc 10 ans, jour pour jour.

douglas_harding_mer

douglas_lecture

douglas_catherine_japon

douglasphoto_0006

douglas_dessine

Douglas Harding

Douglas était un philosophe, un mystique, un enseignant spirituel de grand génie qui a apporté une méthode simple et profonde d'éveil à notre vraie nature.

Il fut rendu célèbre par un petit livre publié en anglais en 1961 : On having no head, dont voici un extrait très connu :

« Le plus beau jour de ma vie – ma nouvelle naissance en quelque sorte – fut le jour où je découvris que je n’avais pas de tête. Ceci n’est pas un jeu de mots, une boutade pour susciter l’intérêt coûte que coûte Je l’entends tout à fait sérieusement : je n’ai pas de tête. Je découvris instantanément que ce rien où aurait dû se trouver une tête, n’était pas une vacuité ordinaire, un simple néant. Au contraire, ce vide était très habité. C’était un vide énorme, rempli à profusion, un vide qui faisait place à tout – au gazon, aux arbres, aux lointaines collines ombragées et, bien au-delà d’elles, aux cimes enneigées semblables à une rangées de nuages anguleux parcourant le bleu du ciel. J’avais perdu une tête et gagné un monde.
Tout cela me coupait littéralement le souffle. Il me semblait d’ailleurs que j’avais cessé de respirer, absorbé par Ce-qui-m’était-donné : ce paysage superbe, intensément rayonnant dans la clarté de l’air, solitaire sans soutien, mystérieusement suspendu dans le vide, et (en cela résidait le vrai miracle, la merveille et le ravissement) totalement exempt de « moi », indépendant de tout observateur. Sa présence totale était mon absence totale de corps et d’esprit »

Douglas Harding " Vivre sans Tete" Edition Le Courrier du Livre

Depuis son départ, son enseignement est toujours vivant, plus que jamais pourrais-je dire. Grâce aux expériences que Douglas Harding a développées toute sa vie, le partage de notre vraie nature continue.

Des ateliers ont lieu régulièrement en France, en Angleterre, en Belgique, en Hollande, aux Etats-Unis, en Australie... Des milliers de personnes s'intéressent à cet enseignement sur la planète La vision sans tête (headlessway). Ils y trouvent une voie simple, directe, moderne de connaissance de soi.

Deux sites existent :

En français: visionsanstete.com

En anglais (et dans bien d'autres langues) headless.org

Pour information, le site anglais est consulté 15 000 fois par semaine, et ce blog français (Eveil et philosophie) près de 6 000 fois par semaine.

Voici un film qui retrace sa vie, fait par Richard Lang