J'ai trouvé ce passage dans le dernier livre d'Erik Sablé : Brèves de Sagesse, Editions Dervy. Erik fait référence à l'enfance et aux moments d'ouverture qu'il a expérimentés alors.

Ce texte me touche, car ce sont des émerveillements que j'ai connus aussi quand j'étais enfant, très souvent.

J'ai l'impression d'ailleurs que mon enfance ne fut qu'une traversée d'étoiles.

Nous pouvons retrouver ce regard d'enfance maintenant, la fraicheur de sa vision, la légéreté du présent, l'intensité de la vie.

jlr

Je-retrouve-mon-regard-d-enfant_imagePanoramique647_286

 

"Je lève la tête, et je suis brusquement saisi, traversé par le souvenir d'un ciel d'enfance. Un bleu intense, profond, qui s'élargit "de l'intérieur", avec les nuages comme une parole d'ange. L'espace d'un instant, une porte s'est ouverte sur un univers de joie.

Je sais qu'enfant c'est ainsi que je percevais le ciel et peut-être le monde. Je sais que je retrouve une perception très ancienne, que je renoue avec un passé enfoui loin, tout au fond de moi.

Est-ce qu'enfant je vivais toujours ce degré d'ouverture au monde, ou bien seulement quelques instants privilégiés? Je l'ignore. Et cela importe peu.

En revanche, il est certain que j'ai encore aujourd'hui la possibilité de vivre avec ce regard qui émerveille le monde."

Erik Sablé