vasishta

 

Le yoga vasishtha est un texte indien du moyen-âge très célèbre.

Un auteur inconnu en fit un condensé sanskrit, qui fut traduit en anglais par un disciple de Ramana Maharshi, du nom de Swami Sureshananda. Ramana aimait beaucoup le Yoga Vasishtha et le citait souvent.

J'ai commandé le texte sanskrit pour vérifier sur le livre même, mais en attendant voici ma traduction à partir de l'anglais d'un petit extrait du livre qu'on trouve à la librairie de l'ashram de Ramana

21.

Le Soi est sans commencement ni fin. Il est Existence et Conscience immuable. Il manifeste l'espace, il est la source de l'individu (jiva)  et plus haut que le plus haut.

22

Le Soi est pure conscience, éternel, omniprésent, immuable et resplendissant par lui-même comme la lumière du soleil.

23

Le Soi omniprésent, le substrat de tout, n'est pas différent de la conscience rayonnante, comme la chaleur n'est pas différente du feu. Il peut seulement être expérimenté (non connu).

24

Pure conscience sans intellect, le Soi suprême, l'illuminateur de tout, l'indivisible, pénètre tout à l'intérieur comme à l'extérieur ; il est le ferme support de toutes choses.

25

Le Soi est la conscience absolue. Il est pur éveil, impérissable, libre de toutes idées d'acceptation ou de rejet et il n'est pas limité par l'espace, le temps ou le genre.

26

Tout comme l'air dans l'univers pénêtre toutes choses, de même le Soi, le Seigneur, repose sans corps dans toutes choses.

27

La conscience qui existe dans l'étendue de la terre, dans les ornements, dans le ciel, dans le soleil, existe aussi à l'intérieur des vers reposant dans leurs coquilles sous la terre.

28

Il n'y a ni asservissement ni libération, ni dualité ou non-dualité. Il y a seulement Brahman brillant toujours en tant que conscience.

29

L'éveil est Brahman, le monde est Brahman, les éléments divers sont Brahman; je suis Brahman, mon ennemi est Brahman; mes amis et mes proches sont aussi Brahman.

30

L'idée d'un sujet qui perçoit et celle d'un objet perçu constituent un asservissement ; la libération de cela est la liberté. Le sujet qui observe, l'objet perçu et tout le reste est le Soi ; c'est l'essentiel de tous les systèmes de philosophie.

31

Il y a seulement la conscience ici, cet univers n'est rien d'autre que conscience; vous êtes la conscience; les mondes sont la conscience - telle est la conclusion.