Padmasambhava, maitre tibétain du 8 ème siècle, livre ici les secrets de la pratique à la princesse Yeshe Tsogyal.

On comprend qu'il suffit de regarder l'espace en étant détendu, et d'unir son esprit à la vacuité, sans rien faire.

Dans ce regard non-duel, il n'y a ni sujet, ni objet.

jlr

 

padma

 

"Place le regard dans l'espace, droit devant toi, sans bouger les globes oculaires, détends ton attention pour qu'elle soit vive, lumineuse, éveillée et embrassant la tota­lité. Qu'elle soit libre de la fixation d'un observateur ou d'une chose observée.

 

 

Les enseignements au sujet du corps sont nombreux, mais tout est inclus dans cette seule pratique : Reste détendue et libre, le corps spatial.

 

 

Les enseignements au sujet de la parole sont nom­breux, ils comprennent le pranayama et la récitation des mantra mais tout est inclus dans cette seule pratique : Cesse de parler, demeure dans le silence intérieur, sois muette.

 

 

Les enseignements au sujet de l'esprit sont nombreux, ils comprennent la méditation, la contemplation, la pro­jection des images des divinités, leur dissolution et l'at­tention intérieure, mais tout est inclus dans cette seule pratique : Laisse l'esprit demeurer dans son état naturel, sans fabrications, libre et détendu .

 

 

Considère comme une évidence que la racine de tous les phénomènes est située dans l'essence lumineuse de ton propre esprit, la pureté du non-né.

 

 

Vois que l'essence de ton propre esprit est illuminée depuis l'origine et qu'elle ne possède pas la distinction sujet-objet. Il n'y a rien à contempler.

 

 

Reconnais que quelles que soient les pensées ou les fixations qui émergent de l'esprit, elles sont primordiale­ment l'attention lumineuse et spatiale elle-même.

 

 

Reconnais que toutes les émergences, quelles que soient leurs apparences, ne possèdent aucune identité dès le premier instant où elles se manifestent et ne transcen­dent pas le fait qu'elles sont l'expression de la nature innée des phénomènes et de l'esprit.

 

 

Expérimente la non-dualité des objets et de l'esprit comme la grande félicité innée, libérée de la saisie ou du rejet, de l'affirmation ou de la négation.

 

 

Réalise en particulier toutes les émotions créant la confusion et toutes les souffrances comme la Voie sacrée de l'illumination."

Yeshe_Tsogyal

trad. D. Ollier