Dans mes ateliers, je dis quelque fois qu'il est plus facile de s'éveiller à sa vraie nature que de cuire un oeuf dur.

Ici, Yongey Mingyour Rinpoche dit même que c'est plus facile que de boire un verre d'eau.

Eh oui.

jlr

verre-deau-qui-tombe

 

"Je vais vous confier un grand secret. Quoi qu'il se passe en vous lorsque vous restez simplement attentif à ce qui survient chaque seconde dans votre esprit, c'est la méditation. Se détendre simplement dans cet état, c'est l'expérience de l'esprit naturel.

L'unique différence entre la méditation et le processus ordinaire, quotidien des pensées, des senti­ments et des sensations est la présence ou non de la conscience simple et nue, celle qui survient lorsque vous laissez votre esprit se détendre tout bonnement tel qu'il est, sans donner suite aux pensées ni être distrait par des sentiments et des sensations.

Il m'a fallu longtemps pour comprendre à quel point il est facile de méditer. La raison principale est que cela m'apparaissait si simple, si proche de mes habitudes quotidiennes de perception, que je prenais rarement le temps de m'en rendre compte. Comme beaucoup de gens que je rencontre en ensei­gnant de par le monde, je pensais que l'esprit naturel devait nécessairement être quelque chose de différent ou de mieux que ce que je connaissais déjà.

Comme presque tout le monde, je portais trop de jugements sur ce qui se passait en moi. Je me disais que les pensées de colère, d'anxiété, de peur, etc., qui allaient et venaient dans mon esprit tout au long de la journée étaient mauvaises, contre-productives, ou du moins incompatibles avec la paix naturelle. Or, l'enseignement du Bouddha, et aussi la leçon inhérente à cet exercice de non-méditation, est qu'on laissant l'esprit se détendre et prendre du recul, on peut commencer à voir que toutes les pensées ne font qu'aller et venir dans le champ d'un esprit illimité, et que celui-ci, comme l'espace, demeure fondamentalement non troublé par ce qui se passe on lui.

En réalité, il est encore plus facile de faire l‘expérience de l'esprit naturel que de boire de l'eau. Pour boire un verre d'eau, il faut faire un certain effort. Il faut prendre le verre, le remplir, le porter à sa bouche, le lever pour que l'eau s'en écoule, avaler l'eau et reposer le verre. Pour connaître la paix naturelle, il n'est pas besoin de tant d'opérations. La seule chose à faire est de détendre l'esprit dans son espace naturel. Cela n'exige aucune concentra­tion ni aucun effort particuliers."

Yongey Mingyour Rinpoche