Petit exercice ce dimanche matin.

crane-cristal

 

Où êtes-vous ?

Où situez-vous votre "moi"?

Si vous êtes assis sur la chaise, vous pourriez répondre : "sur la chaise".

Bien.

Mais où sur la chaise?

Parce que sur la chaise, il y a juste un corps et je n'ai pas demandé où est le corps, mais où êtes-vous, vous en tant que "vous".

Peut-être êtes-vous dans le corps?

Mais où dans le corps?

Dans le pied ? Non. Là il y a des os, du sang, de la peau.

Dans la jambe ? Non. Là aussi : os, sans, muscles, peau...pas de trace d'un "vous".

Dans le ventre ? Non, là il y a des intestins, des organes...

Dans la tête ?

C'est en effet quelque part dans la tête que nous nous situons de manière inconsciente le plus souvent.

Admettons que vous êtes dans votre tête et que je sois dans la mienne.

Où êtes-vous dans le crâne?

Derrière les yeux?

A combien de centimètres derrière les yeux? Deux centimètre , trois et demi?

Et si vous êtes dans le crâne, voire dans le cerveau, comment est-ce à l'intérieur ?

Sombre? Gluant? Etroit? Humide?

En fait, je pense que vous n'avez aucune information directe d'un vous coincé dans le crâne, ou dans le cerveau. Ce ne sont que des informations de seconde main.

Si je fais appel maintenant à votre expérience directe : où êtes-vous vraiment?

Au-dessus de vos épaules, voyez-vous un "moi"?

Ne découvrez-vous pas plutôt un grand espace ouvert, transparent et rempli du monde?

A la question  : où êtes-vous ? La réponse juste n'est-elle pas : il n'y a pas de "vous", situé quelque part.

Voyez-vous en effet un "moi" dans votre crâne? Remarquez-vous un "observateur" dans votre tête comme un gardien dans un phare?

N'êtes-vous pas pur espace d'accueil? Pure conscience?

Et comment  situer une conscience ? Une lumière ?

La question "Où êtes-vous?" n'a pas de réponse ; ou plutôt elle pointe vers l'expérience vraie de vous-mêmes.

N'êtes-vous pas un espace de conscience, sans intérieur ni extérieur, insituable, inlocalisable et pourtant omniprésent?

Une sphère de conscience vide et pleine du monde, sans limite, dépourvue de centre et de périphérie?

Bon dimanche, vécu à partir de la liberté de l'Ouvert.

jlr