Voici un extrait du nouveau livre de Ken Wilber

integral-meditation-ken-wilber

"Maintenant, pendant que vous observez un objet, permettez au Soi qui observe, à l’observateur de se dissoudre. Laissez partir toute impression d’être en train de regarder, en prêtant seulement attention entièrement à l’objet. Laissez l’objet arriver dans votre conscience comme s’il existait par lui-même ; laissez le sentiment de l’objet faire disparaitre tout sentiment d’être un voyant en le laissant exister par lui-même, comme arrivant et existant par lui-même. Vous ne le voyez pas ; vous n’existez pas. Il y a juste l’objet arrivant dans votre champ de conscience vide et clair, privé d’observateur. Il y a juste l’objet arrivant par lui-même, en tant que lui-même, il y a juste l’objet.

Douglas Harding a appelé cela « Être sans tête » dans son livre qui est un classique de la spiritualité : Vivre sans tête. Cela fonctionne de la façon suivante. Pendant que la conscience de l’objet continue de se produire, remarquez que l’objet arrive directement au-dessus de vos épaules, exactement là où vous pensiez qu’il y avait une tête. Ainsi, vous ne pouvez pas réellement voir votre tête se tenant sur vos épaules ; là où vous pensiez que se trouvait votre tête, vous pouvez seulement voir l’objet se tenant juste sur vos épaules. Dans les termes de votre expérience directe – ce dont vous êtes actuellement conscient – vous ne pouvez pas voir votre tête, il y a juste deux taches de chair indistinctes un peu devant vous – votre nez – mais dans votre conscience directe, votre tête est juste un grand espace vide, une vacuité ouverte, claire et pure. Mais regardez mieux, et l’objet est en fait juste ici directement dans cet espace vide – l’objet se trouve exactement dans cet espace vide, là où vous pensiez que se trouvait votre tête. C’est tout ce dont vous êtes conscient maintenant…

Il n’y a pas « un intérieur à votre visage » ici et un « extérieur à votre visage » là-bas. Tout ce qui se trouve là-bas se produit en réalité ici, à l’intérieur de votre visage, sur vos épaules là où vous aviez l’habitude de trouver votre tête. En fait, le monde là-bas dehors – l’univers entier – se produit de ce côté de votre visage, il se produit en vous, là exactement où vous aviez l’habitude de trouver votre tête. Votre tête disparait dans l’espace entier ou dans la clarté dans laquelle tous les objets se produisent maintenant, et maintenant, et maintenant. Vous êtes UN avec toutes choses qui arrivent moment après moment ; Vous ne voyez pas un objet, vous êtes l’objet. Vous ne voyez pas la montagne, vous êtes la montagne  - elle se produit exactement ici, où se trouvait votre tête. Vous ne ressentez pas la terre, vous êtes la terre. Vous ne voyez pas les nuages, vous êtes les nuages. Vous êtes la totalité du monde manifesté, qui arrive moment après moment de ce côté de votre visage exactement là où votre tête se trouvait autrefois, arrivant en vous – et c’est pourquoi le sentiment d’un « vous » s’élargit à la totalité de cet espace, cet immense espace qui était avant « là dehors » mais qui est maintenant totalement un avec vous – vous êtes cet espace, cette clarté ouverte. Le sentiment de l’espace – dans lequel tout se produit – et le sentiment d’un « vous » - qui est ce sentiment d’être sans tête, vide et ouvert – sont un et le même sentiment, une seule et même chose. Cet espace est vous ; vous êtes cet espace ; - et tout existe en lui, tout ce qui arrive, arrive dans cet espace sans tête qui est vous. Vous n’êtes pas dans la pièce, la pièce est en vous – dans votre conscience vaste et non-duelle, dans cette clarté ouverte où se trouvait votre tête. »