Voici un poème de Walt Whitman

"Il y avait un enfant qui sortait chaque jour,

Et le premier objet qu'il regardait, il devenait cet objet

Et cet objet devenait une part de lui pour tout le jour ou une partie du jour,

Ou pour nombre d'années ou d'immenses cycles d'années..."

Walt Whitman, Ruisseaux d'Automnes

 

whitman

 

Romain Rolland a commenté ce poème ainsi dans son livre sur Vivekananda :

"D'instinct tout pur, sans réflexion, l'univers entier était pour lui, non pas objet, mais sujet - était lui. Quand il s'en rendit compte, brusquement, à cette époque de sa trentaine, qui lui sembla sa véritable naissance (probablement vers 1851-1852), ce fut un éclair aveuglant, un coup d'extase :

"Oh! la joie de mon âme, dit-il, en équilibre sur elle-même, recevant l'identité à travers les choses matérielles !...Mon âme renvoyée d'elles à moi, en vibrations"

Il lui paraissait qu'il était : "éveillé pour la première fois, et que tout l'auparavant n'avait été qu'un méprisable sommeil."

R. Rolland

Belmont-California-Child-Photographer-1