"Question : Vous dites que notre être réel nous est toujours présent. Comment se fait-il que nous ne le remarquions pas ?

Nisargadatta Maharaj : Oui, vous êtes toujours le Suprême. Mais votre attention est centrée sur les choses physiques ou mentales. Dans l’intervalle où votre attention, venant de quitter une chose, n’est pas encore fixée sur une nouvelle, vous êtes un être pur. Quand par la pratique de la discrimination et du détachement (viveka-vairagya) vous perdez de vue les états sensoriels et mentaux, l’être pur devient votre état naturel.

Q: Comment parvient-on à l’extinction de ce sentiment d’être séparé ?

Nisargadatta Maharaj : En concentrant le mental sur « je suis » sur la sensation d’être, le « ainsi » de « je suis ainsi » s’évanouit, « je ne suis qu’un spectateur » reste et à son tour se fond dans « je suis tout ». Alors le tout devient l’Un et l’Un, vous-même, qui ne doit pas être séparé de « je ». Renoncez à cette idée d’un « je » séparé et la question : « A qui cette expérience ? » ne se posera plus.

Q: Vous parlez d’après votre expérience. Comment puis-je faire la mienne ?

Nisargadatta Maharaj: Vous parlez de mon expérience comme si elle était différente de la vôtre parce que vous croyez que nous sommes séparés. Mais nous ne le sommes pas. Sur un plan plus profond mon expérience est votre expérience. Plongez au fond de vous et vous la trouverez simplement et facilement. Marchez dans la direction du « je suis ».

Je Suis, Ed. Les Deux Océans.

maharaj-2