Mon amie Magali me rappelle ce texte de Sogyal Rinpoche qui décrit très bien la Vision de sa vraie nature. Je l'ai déjà posté mais cela vaut la peine de le relire.

merci Magali.

jlr

 

sommet-de-montagne-recouver

 

"....Je vais maintenant essayer d'évoquer pour vous ce qu'est la Vue et ce que l'on ressent au moment où Rigpa est directement révélé, bien qu'aucun mot, aucun terme conceptuel ne puisse en fait le décrire.

" A ce moment -là, dit Dudjom Rinpoché, c'est comme si l'on ôtait une cagoule de votre tête. Quel espace illimité, quel soulagement! Telle est la vision suprême : voir ce qui n'avait pas été vu auparavant." Quand vous voyez "ce qui n'avait pas été vu auparavant", tout s'ouvre et s'élargit, tout devient vif, clair, débordant de vie, pétillant d'allégresse et de fraîcheur. C'est comme si le toit de votre esprit s'était envolé ou qu'une nuée d'oiseaux avait soudain jailli d'un nid obscur.Toutes les limitations se dissolvent et disparaissent comme si, disent les Tibétains, un sceau avait été brisé.

Imaginez que vous viviez dans une maison construite au sommet d'une montagne, elle-même située au sommet du monde. Soudain, toute la structure de la maison, qui limitait votre vision, disparaît, et vous voyez autour de vous, aussi bien à l'extérieur qu'à l'intérieur. Seulement, il n'y a aucun "objet" à voir; ce qui se produit est dénué de toute référence ordinaire. C'est une vision totale, intégrale, sans précédent, parfaite." 

 

 

LE LIVRE TIBETAIN DE LA VIE ET DE LA MORT.  SOGYAL RINPOCHE.