Voici un tout petit conte qui se trouve dans les oeuvres de Tchouang-Tseu et que j'aime beaucoup :

lecons-sur-tchouang-tseu-1825592

"L'Empereur Jaune se rendit un jour au nord de la Rivière Rouge, escalada le Mont K'oun-loun et du regard embrassa le sud. De retour chez lui, il s'aperçut qu'il avait perdu sa perle obscure.

Il chargea Connaissance d'aller la retrouver, mais ce fut en vain. Il envoya Vue perçante, mais elle revint bredouille. Il envoya Dispute,  qui ne la trouva pas non plus. Il envoya finalement Sans Rien, qui la retrouva.

"Etrange, se dit-il, que ce soit Sans Rien qui l'ait retrouvée !"

Tchouang Tseu, Ciel et Terre, traduit par J.P. Billeter

L'empereur a quitté sa demeure pour aller au Nord. Ce voyage symbolise notre oubli de notre vraie demeure. Nous aussi nous sommes partis de chez nous; nous nous sommes décentrés  et avons perdu conscience de notre véritable nature..

La perle obscure est notre véritable nature. Ce n'est pas la connaissance qui peut nous la faire retrouver, ni les sens tournés vers l'extérieur, ni l'argumentation rationnelle et philosophique. Seul le Sans Rien, le vide, nous donne accès à cette perle.

Il s'agit d'aller vide vers le vide : sans idées, sans concepts, sans images ; c'est la seule façon de trouver la perle précieuse. Cette perle est évidente mais elle est tellement transparente que nous ne la voyons pas.

Suivez le doigt :

DSC02721 - Copie