jeff-foster-eveil

Une amie, Marie-Christine m'a envoyé un extrait de Jeff Foster que j'ai édité chez Almora, et c'est vrai que c'est vraiment très bien :

"Bonjour Mr le Roy Jose
je suis en train de lire un livre de Jeff Foster " Une absence extraordinaire" et voici un passage qui résonne en moi,et qui pourrait s'apparenter à la vision sans tete : je cite :

 

"Cette libération n’a rien à voir avec vous. Si vous pensez que « vous » pouvez atteindre la libération, vous courrez après votre propre queue pour le reste de votre vie. Vous ne pouvez atteindre la libération, ni vous éveiller, car ceci est déjà complètement éveillé, complètement entier et complet, et c’est seulement dans le rêve de la séparation que la recherche semble avoir une validité. Avec l’effondrement de la recherche, le miracle se révèle, c’est la vie ellemême et la vie elle-même a toujours été le miracle. Nous ne pouvions le voir, nous étions trop occupés à être quelqu’un, à essayer de devenir quelque chose, essayer d’être bon, de comprendre, de réussir ou même essayer de ne pas essayer.

Avec la claire vision de ce miracle, tout cela est complètement dépassé, avec la vision qu’il n’y a que ceci, avec l’éveil si choquant car si simple du rêve de la séparation, il y a une mort, et cette mort comme le dit Jésus, est le seul salut. Vous devez perdre votre vie pour la sauver. Lorsqu’il n’y a personne, il n’y a pas de vacuité vide, d’espace noir isolé et sans joie, dénué de toute qualité. Cette vacuité est pleine, elle éclate de vie, avec le grondement de la mer, les cris des mouettes, le souffle du vent sur le visage, la vapeur de la tasse de thé… la vie, quoi, la vie ! La vacuité est plénitude, totalement vivante, elle est la vie dans toute sa magnificence, c’est la liberté que le soi disant « individu » ne pouvait jamais, jamais trouver."

Jeff Foster