Une amie qui connait de fortes et longues douleurs m'a envoyé ce passage du dernier livre de Jeff Foster que j'ai édité chez Almora.

jeff-foster

"En tant qu’espace au sein duquel la douleur émerge, je suis plus grand que la douleur. Je suis plus grand que toutes les peurs. Je suis si grand et si spacieux que l’intégralité de l’expérience de la vie – toutes les pensées, les sons, les sensations, les émotions, les sentiments – ont une place ici.

De toute évidence me raidir face à la douleur à tendance à amplifier la douleur. En essayant d’éviter de ressentir la douleur présente parce que j’anticipe la douleur future, je contracte tout mon corps et cela a pour effet d’empirer la douleur quelle qu’elle soit. L’évitement de la douleur intensifie la douleur. Lorsque nous nous détendons dans la douleur comme dans un bon bain chaud plutôt que de nous raidir à son encontre, lorsque nous découvrons l’acceptation profonde au beau milieu de la douleur plutôt que de voir la douleur comme une ennemie, nous découvrons aussi que la guérison est très proche. Nous pouvons bien sûr faire tout ce que nous pouvons faire pour nous guérir sur le plan physique, mais, comme nous l’avons vu, la guérison authentique n’a rien à voir avec le corps. Le corps est jeté dans la tourmente, mais ce que vous êtes est l’espace au cœur de la turbulence, l’océan en paix avec lui-même au milieu de la tempête, un océan déjà complet et déjà guéri."

Jeff Foster

Tout apparait dans l'espace de conscience que nous sommes, tout y compris la douleur. En refusant la douleur, nous lui rajoutons une souffrance psychologique ; en l'acceptant elle n'occupe plus tout l'espace. La douleur est un phénomène qui apparait dans le ciel de la conscience comme une couleur, un son.

Je sais par expérience que cette pratique - devenir vide pour la douleur - est simple à comprendre et pas toujours facile à appliquer. Mais la douleur peut aussi nous pousser à chercher cet espace de paix. Si tout allait toujours bien pour notre petite personne, irions-nous chercher ce qui se trouve au-delà d'elle? Douglas Harding disait souvent que les difficultés de l'homme sont les opportunités de Dieu...

Merci à M.C.

 

jlr