"C'est une étrange cécité de l'intelligence humaine qu'elle ne puisse vérifier ce sans quoi elle ne peut connaître ni voir. Il en va comme de l'œil : quand il s'applique à distinguer la multiplicité des couleurs, il ne prête pas attention à la lumière grâce à laquelle il voit toutes les autres choses, ou s'il voit la lumière, il n'y prête pas attention pour autant. Il en va de même pour notre œil spirituel : quand il regarde tel ou tel être, il néglige et ne discerne pas l'Être qui est absolument pur et simple par lequel il distingue les autres."  Henri Suso, Tel un aigle.

Nous voyons les choses mais nous négligeons de regarder celui qui les regarde. Pourquoi? Parce que nous pensons le connaitre. Parce que nous pensons : "C'est moi, José, qui regarde. Moi l'individu".

Mais si nous avons l'audace de prêter attention au véritable voyant, alors la véritable source de la vision se révèle : l'oeil spirituel s'ouvre. Et nous voyons.

Quoi?

La pure lumière simple.

jlr

oeil-aigle