susuki

"Le sixième Patriarche enseignait « l'illumination subite» c'est-à-dire prajna. Parler de soudaineté ou de progression implique le temps, mais l'expérience de l'illumination n'est pas assujettie à la catégorie du temps : l'illumination est intemporelle. Le sixième Patriarche dit que sans le mental il n'y a pas de temps. Graduel implique le temps, subit veut dire pas de temps. C'est ce que nous entendons par « illumination subite ». C'est atemporel, il n'y a plus de mouvement du temps au non-temps. Tant que nous sommes dans le temps tout est progres­sif. L'illumination même se trouve au-delà du temps ; c'est pourquoi cette illumination doit être subite. Le temps peut s'appliquer à la pratique de dhyana mais, quand nous en venons à l'éclairement de dhyana, cela doit être soudain et pas graduel. Cela signifie que l'illumination est sans temps. (...)

Vous allez dire que cela nous conduit à une ques­tion philosophique difficile, car chaque moment de pensée est possible dans le temps, et quand nous parlons d'intemporalité, nous visons au-delà. Comment pouvons-nous parler d'un état de l'esprit qui se trouve au-delà du temps ? Sujet et objet impliquent le temps, mais le sujet est l'objet, l'objet est le sujet. Je suis .en train de marcher et je me tiens debout, c'est une contradiction. Être dans le temps, c'est ne pas être dans le temps, là encore contradiction. L'être est le devenir, le deve­nir c'est l'être. Nous traversons le cours du samsara et cependant nous sommes tout le temps dans le nirvana.

Si une chose doit être appelée illumination, son expérience doit être instantanée.( ...)

C'est pourquoi nous disons « soudain » ou « graduel », mais la soudaineté signifie, en termes d'espace, faire un saut au-dessus du vide. (...) Qu'est-ce qui nous fait faire ce saut si plein de contradictions ? Il s'accomplit à chaque minute, à chaque seconde. Qu'est-ce qui nous fait faire le saut ? Sauter est la chose la plus simple, mais dès que nous nous mettons à y réfléchir, cela devient impossible. Comment pouvons-nous passer du fini à l'infini ? Si le fini ne se transforme pas en infini, nous ne pouvons plus comprendre l'un et l'autre.

Aussi devons-nous faire l'expérience a d'un saut instantané pour obtenir l'illumination subite. Sauter, en termes d'espace, c'est faire le saut et, en termes de temps, c'est ne pas le faire. C'est l'illumination subite." Susuki, Derniers écrits au bord du vide, Albin Michel,2010

 

Pour faire ce saut au-delà du vide, au-delà du temps dans le non-temps, suivez la direction de ce doigt, et voyez que vous avez déjà accompli ce saut et que personne n'a sauté.

 

dessin_qui_pointe