Mon ami Jean-Louis Accarias vient de publier un  nouveau livre de Léo Hartong :

Du Soi au Soi

 

IMG_0002

 

IMG

 

Voici quelques extraits:

 

"Détendez-vous dans le voir. Rendez-vous compte que tout ce qui survient est "le vu". Cela apparait, s'attarde quelque temps et disparait, mais "le voir" (le Soi) demeure"

"Il y a simplement vision, sans personne pour être l'auteur de cette vision."

 

"Si tant est que cela soit possible, détournez-vous de tous objets , y compris de ceux générés par l'esprit. Virez à 180 degrés et voyez d'où brille cette lumière qui met en relief objets et concepts. Ne vous attendez pas à une réponse conceptuelle, mais voyez ce qui rend "visible" tous les concepts."

 

"Être proche de Péveil

 Question : « J'ai » pratiqué le zen pendant 30 ans, koan inclus, et je me sens comme proche de l'éveil mais... y a-t-il quelque chose qui puisse être « fait » tout de suite ? Grand, grand merci !

Réponse : Paradoxalement, tout ce qui peut être fait est voir que rien ne peut ou ne doit être fait ; tout comme rien ne peut ou ne doit être fait pour se rapprocher de l'espace. Le « je » qui sent qu'il est proche de l'éveil, n'est qu'un objet dans la Conscience-que-Vous-Êtes. Ce « je » n'a pas d'exis­tence indépendante et, lorsqu'il y a ressentir, voir, compren­dre, il peut être vu alors, par personne, qu'il n'est pas de « je » faisant cela.

Voici le plus grand koan de tous : Qui ou quoi voit/ connaît le « je » qui pense qu'il opère vision et connais­sance ? Qu'est-ce qui demeure quand cesse toute pensée ? Quelle réponse peut être donnée sans retourner aux pensées et aux concepts ?

Cherchez le centre silencieux où il ne reste personne pour faire cette recherche. Trouvez l'éveil là où il n'est plus personne pour trouver quoi que ce soit. Lâchez tout, y com­pris celui qui devrait lâcher tout, ainsi que celui qui veut faire quelque chose pour provoquer un éveil."