Nous publions chez Almora au mois de Juin un livre de Jeff Foster : L'acceptation profonde, traduit par Alexandre Quaranta. En voici un extrait en avant première :

Ocean_vague_rouleau_484x363

 

"LA VERITABLE SIGNIFICATION DE L’ACCEPTATION

Approfondissons un peu l’idée d’acceptation autour de laquelle semble régner une immense incompréhension.  Maintenant, nous pourrions dire que ce que vous êtes, en tant qu’océan accepte toutes les vagues, tout simplement parce que l’océan est toutes les vagues. Il n’a pas d’autre choix que d’accepter ! L’océan ne peut en rien accepter certaines vagues et en rejeter d’autres ; il s’agit d’une acceptation inconditionnelle qui va bien au-delà de nos idées limitées au sujet de l’acceptation. L’acceptation de ses propres vagues par l’océan se situe au-delà de l’opposition conceptuelle entre acceptation et non-acceptation. Cette acceptation est inextricablement liée à l’inséparabilité de l’océan et de vagues, et en tant que telle elle ne possède pas de contraire. Toutes les vagues sont déjà acceptées par l’océan et c’est la nature  « toujours déjà acceptée » de chaque vague qui constitue le cœur du sujet de ce livre. C’est la plus profonde acceptation de la vie qu’en tant qu’individu vous ne pouvez atteindre. Il ne s’agit pas en fait d’essayer d’atteindre cette acceptation profonde, mais plutôt de la reconnaître, de la voir, de la remarquer au cœur de toutes les expériences. Vous n’avez pas à atteindre l’acceptation profonde ; elle a déjà eu lieu, à l’instant même et depuis toujours. Chaque vague d’expérience – pensées, sensations, impressions, émotions, sentiments, sons, odeurs – a déjà la permission d’être par le fait même d’être. Au moment où une vague apparaît, elle a déjà été acceptée par ce que vous êtes. L’apparition d’une vague est son acceptation. Les vannes sont déjà grandes ouvertes, cet instant a déjà été autorisé exactement tel qu’il est ici et maintenant. Nous n’expérimentons jamais que ce qui a déjà été autorisé à être par le fait même de l’expérimenter.
Ce que vous êtes a déjà accepté l’instant présent, exactement tel qu’il est. Ce que vous êtes a déjà dit oui à ce qui est, sinon ce qui apparaît ne serait pas en train d’apparaître. Ce que vous êtes  ne peut résister à quoi que ce soit, car ce que vous êtes est l’essence de tout ce qui apparaît. Rien ne peut résister à ce que vous êtes.
Ainsi, lorsque je parle d’acceptation, je n’utilise pas ce mot de la manière avec laquelle nous avons été conditionnés à l’entendre. Je l’utilise d’une manière nouvelle, une manière qui pointe vers cette acceptation profonde de la vie – une acceptation, une permission qui a déjà eu lieu. Et lorsque je suggère que vous acceptiez ou que vous permettiez ce qui est, c’est un raccourci pour attirer votre attention sur le fait qu’en cet instant, ces pensées, sensations, émotions, et ces expériences des sens ont déjà été autorisées à exister tout simplement parce qu’elles sont en train d’apparaître !
Accepter des pensées et des sentiments consiste à remarquer simplement, sans efforts, qu’en cet instant, ces pensées et ces sentiments sont déjà acceptés, que leur permission d’être leur a déjà été accordée. Ils sont déjà là. Accepter n’est pas un accomplissement qui se produit à un moment donné dans le temps, mais plutôt une réalité éternelle qui se rejoue à chaque instant.
Vous ne pouvez pas accepter, tout simplement parce que ce que vous êtes est l’acceptation elle-même. Vous n’êtes pas vraiment une personne séparée mais plutôt un oui sans effort à cet instant."

Jeff Foster, L'acceptation Profonde, Almora, à paraitre.