Message de Franck Terreaux de 2013 sur ce blog

 

"Quand on ne fait rien, quand on ne sait rien, il ne reste que présence consciente, ce que Maharaj appelait « je suis » (sans personne qui soit ). Quand on ne fait rien, cette présence consciente semble apparaître, alors qu’en vérité, c’est le chercheur qui disparaît. Elle, n’apparaît pas car elle a toujours été là. 
Le chercheur est pareil aux nuages qui en abandonnant tout effort révèlent le magnifique ciel bleu. Ce qui est si génial c’est que c’est à la fois simple, et immédiat. 
Contrairement à toutes les poursuites humaines, dans cette affaire, c’est le plus paresseux qui gagne. Cela rejoint magnifiquement la phrase : « Les premiers seront les derniers et les derniers les premiers ». 


Comme tu le dis si bien José, quand on ne fait rien, quand on ne sait rien, il ne reste que le simple fait d’être assis là devant cet ordinateur. Il ne reste qu’une réalité. Cette unique réalité se résume uniquement à ce qui est, c’est à dire les cinq sens en train de saisir, de percevoir, que ce soit la sensation du dos avec la chaise, celle des pieds avec le sol, des doigts sur le clavier, et les sons environnant. Tout le reste ne repose que sur une réalité imaginaire. 


Si c'est là, c'est parce que on ne fait rien. Dans ce cas, le chercheur nuage disparaissant on peut s'apercevoir que le ciel bleu a toujours été là. 
Si c'est là parce que l'on ne fait rien, cela prouve que ce n'est pas quelque chose que l'on doit faire...L'histoire devrait normalement s'arrêter là. 
Seulement, comme le souligne cette merveilleuse phrase de Virginia Woolf, en voyant cela, le chercheur vient voir ce qui se passe et tout en pointant le bout de son nez se dit : « J'ai compris, désormais je vais m'exercer à ne rien faire ». Ne rien vouloir faire étant aussi du faire, le magnifique ciel bleu se retrouve à nouveau masquer par le chercheur nuage.

Ainsi ce chercheur tant intentionné fini par tout foutre par terre.

Quand on ne fait rien c'est là...

Quand on fait des efforts c'est là + l'effort.

Quoi que je fasse c'est toujours là, si c'est toujours là il n'y a décidément rien à faire.. 


Merci à tous."

 

 

Voir aussi son dernier livre :

etre-sans-le-dire