Reflexions de Douglas Harding, par Richard Lang.