Maitre Chan Chih-ta, Chine 8 eme siècle. Traduit par Bernard Faure

"L'inlocalisé consiste en votre esprit. L'espace vide de toute entité a pour nom "réceptacle" et c'est en lui que résident le principe vital et la conscience. Regardez clairement et, après maturation, vous verrez. C'est là votre nature foncière pure.

(. . .) Faire en sorte que l'esprit inlocalisé regarde l'inlocalisé, voilà ce qu'on nomme un "dharma inconditionné"  Voir sans voir, telle est la vraie vision absolue.

L'inlocalisé, c'est le fait que tout esprit soit absent. (. . .)

Cet 'inlocalisé' constitue l'éveil du Buddha, la base de la pratique de tous les Bodhisattva, ainsi que le lieu où demeure votre nature-de-Dharma'. C'est en le regardant que vous parviendrez à voir.

"Regarder ne constitue pas un attachement à la Vacuité : c'est plutôt en ne regardant pas que l'on fait preuve d'un tel attachement. (...) Lorsqu'on regarde le 'localisé' , il y a attachement à l'existence, pas lorsqu'on regarde l'inlocalisé. Faire en sorte que le 'sans-pensée' regarde l'inlocalisé, voilà ce qu'on nomme un 'dharma inconditionné'. C'est ne pas s'attacher à l'inlocalisé."

"Le 'sans-pensée' regarde sans rien saisir ni rejeter, et, de ce fait, sa vision consiste à 'voir sans voir'. Tel est ce qu'on nomme la 'vraie vision absolue'. C'est parce qu'elle est vision vraie que l'on peut parvenir à voir le 'caractère réel'. Lorsque votre esprit regarde l'inlocalisé, c'est l'esprit du Tathàgata. Comme il ne s'attache à rien, on le nomme 'Ainsité'. Lorsque vous ne regardez pas, l'esprit d'Ainsité disparaît. Lorsque vous regardez sans cesse, il se manifeste. C'est pourquoi on le nomme 'Ainsi- venu' (Tathàgata).

L'esprit de tous les êtres relève de la 'matrice de Tathâgata. (. . .)
L'esprit relève de l'inlocalisé. Regardez de tout votre être, et regardez encore!
Regardez, regardez, regardez sans cesse! Tel est ce qu'on nomme la 'sagesse sansécoulement"

le-reveur