Voici une lettre de Maître Zen Seung Sahn , maitre zen coréen, que j'aime beaucoup. Seung répond ici à Marge qui s'inquiète de sa santé.
Comment atteindre l'esprit rien, qui est au-delà de la vie et de la mort?

seung_sahn_1978

"La méditation juste

Berkeley, Californie, le 9 Juillet 1977

Cher Soen Sa Nim,

Diana vient d’appeler et m’a mis au courant de vos problèmes de coeur et de diabète ; Je suis si désolée que vous ne vous sentiez pas bien. Je me souviens quel choc se fût quand nous avons découvert que notre fils avait du diabète et qu’il devait prendre de l’insuline. Il n’avait que 17 ans, et son pancréas fonctionnait irrégulièrement, aussi le traitement d’insuline dépendait de son activité et de sa nourriture. Mais rapidement il appris à anticiper ses besoins et à boire un jus d’orange quand il l’estimait nécessaire. Je suis sûre qu’à présent vous vous êtes adapté à votre nouveau traitement. Je suis désolée d’avoir manqué le dernier grand Kido. Portez-vous bien !

Sincèrement Marge

Cher Marge,

Merci pour votre lettre ; Comment allez-vous ? Je rentre juste de l’hôpital. Vous vous préoccupez de mon corps, je vous en remercie. Maintenant je suis les instructions de l’hôpital et je commence à prendre de l’insuline.

J’ai pris pendant 15 ans des pilules contre le diabète mais le médecin m’a dit qu’elles nuisaient à mon coeur ; Alors je suis allé à l’hôpital, j’ai pris des médicaments pour mon coeur et, à présent, il se porte bien ainsi que mon corps.

Quand j’étais à l’hôpital, beaucoup de médecins étaient intéressés par la méditation. Mes docteurs ont suggéré que j’essaye la méditation pour que mon coeur aille mieux rapidement, alors je l’ai fait. Quand je suis venu pour la première fois à l’hôpital, mon coeur battait avec irrégularité. Ce problème met normalement deux à trois mois pour se corriger ; Mais, j’ai médité, alors cela ne m’a pris qu’une semaine et les médecins étaient très surpris et contents. Ils ont dit que maintenant beaucoup d’entre eux aiment la méditation parce qu’elle aide à guérir. Plusieurs médecins voulaient en savoir plus sur la méditation et se sont arrangés pour venir à ma chambre d’hôpital. Je leur ai enseigné un peu le Zen.

Je leur ai dit que la méditation pour « réparer le corps » était une sorte de concentration yoga, mais cela n’était pas la méditation juste. Cette manière de méditation yoga laisse le corps se reposer et devenir fort. Certains yogis s’assoient seulement dans un lieu calme, inspirent et expirent ; Parfois ils vivent 100 ans ou 1000 ans. C’est possible de garder notre corps si longtemps en vie mais à la fin il mourra.

La méditation juste est la liberté de la vie et de la mort. Notre véritable Moi est sans vie et sans mort. J’ai dit que si vous atteignez votre vrai moi alors, si vous mourrez dans une heure, dans un jour ou dans un mois, ce n’est pas un problème. Si vous faites seulement la méditation pour « réparer le corps », votre intérêt n’aura avoir qu’avec votre corps. Mais plus tard, quand il sera temps de partir, cette méditation ne vous aidera pas ; alors, vous n’y croirez plus. Cela veut dire qu’il ne s’agit pas de la méditation juste. Si vous pratiquez la méditation juste, être malade parfois est correct, souffrir, mourir aussi. Le Bouddha a dit :« Si Tu gardes l’esprit clair moment après moment, alors tu obtiendras partout la joie ».

A quel point croyez vous en vous ? A quel point aidez-vous les autres ? Sont les plus questions les plus importantes. La Méditation juste vous aide à trouver votre chemin.

Je leur ai dit que j’avais demandé à l’homme qui était sur l’autre lit « Quel est votre but dans la vie ? » ; Il avait un bon métier, une gentille femme, un belle famille, mais cela ne l’aidait pas. Alors, il dit « rien ». Il comprit « rien », mais sa compréhension ne pouvait l’aider, alors il souffrait. Zen signifie atteindre cet esprit rien.

Comment atteins-tu le rien ? D’abord, tu dois demander « Qui suis-je ? quel est le but de ma vie », si tu réponds avec des mots, c’est seulement de la pensée. Peut-être tu dis « Je suis un docteur ». Mais si tu es avec un patient et que tu penses « Je suis un grand docteur », tu ne peux percevoir la situation de ton patient. Tu es enfermé dans tes propres pensées. Penser, c’est seulement comprendre ; Pareil à l’homme de l’hôpital, vous trouvez que comprendre n’aide pas. Alors Quoi ?

Si tu ne sais pas, tu dois aller tout droit - Ne sait pas. L’esprit ne sait pas coupe la pensée. C’est avant la pensée. Avant la pensée, il n’y a pas de docteur, de patient, pas de Dieu, de Bouddha, pas de « je », pas de mot, rien du tout. Alors, vous et l’univers ne faites plus qu’un. Nous appelons ça l’esprit Rien ou premier point. Certains disent que c’est Dieu, ou l’énergie universelle ou la félicité ou l’extinction. mais ce ne sont que des mots d’enseignements, l’esprit Rien est avant les mots. Le Zen c’est atteindre et utiliser l’esprit Rien. Comment pouvez-vous l’utiliser ? Faire de l’esprit Rien le grand esprit Amour. Rien veut dire pas de Je, mon, moi, pas d’obstacle, alors cet esprit peut se transformer en esprit d’agir pour tout le monde.

C’est possible. L’esprit Rien n’apparaît ni jamais ne disparaît. Si vous pratiquez, la juste méditation, l’esprit Rien devient plus fort et vous percevez votre situation clairement : ce que vous voyez, entendez , sentez, goûtez et touchez sont la vérité, sans penser. Alors votre esprit est comme un miroir. Alors moment après moment vous pouvez garder la situation juste. Quand un docteur est avec son patient, si il lâche je mon moi et devient un avec son patient, alors l’aider est possible. Quand un docteur rentre chez lui et qu’il est avec sa famille, si il garde 100% l’esprit du père, alors comprendre quel est le meilleur pour eux est clair. Juste comme ça.

La montagne est bleue et ne bouge pas. Les nuages avancent et reculent.

Alors les médecins ont aimé le ZEN. Peut-être vont ils essayer de pratiquer !

J’espère que vous allez juste tout droit - ne sait pas, atteignez l’esprit rien et sauvez tous les êtres de la souffrance.

Votre dans le Dharma, S.S."

SOURCE