Sur la question de savoir si l'absolu en nous est personnel ou pas, voici un texte de Ramdas tout à fait interessant :

"Le « je » s'est perdu

Râmdâs. — C'est très aimable à vous d'avoir pris la peine de venir voir Râmdâs, cet enfant de Dieu. Dieu le promène d'un lieu à l'autre pour qu'il puisse parler de Lui à tous. Tous, vous L'aimez, sans quoi vous ne seriez pas venus à Râmdâs.
Vous devez être surpris d'entendre Râmdâs parler de lui-même à la troisième personne. N'est-ce pas étrange pour vous ? Même dans l'Inde beaucoup s'en étonnent vu la rareté du fait. Un matin, voilà bien des années, Râmdâs s'aperçut qu'il n'avait plus de « je » ! Certains amis hindous, au moment où Râmdâs allait partir, lui ont suggéré de ne pas parler de lui à la troisième personne aux gens d'Europe, d'Amérique ou d'ailleurs, qui pour­raient ne pas comprendre cela. Et Râmdâs a répondu : « Si le « je » ne veut pas venir, que peut faire Râmdâs ? »

IMG_0001