Voici quelques citations extraites d'un de ses livres: Le petit livre de  la vie et de la mort, Dervy

Vision

 

«Jamais, jamais, on ne REGARDE ICI en vain. » Le petit livre de la vie et de la mort , p.46.

 

« Ce Que je vois que je suis, ici et maintenant, est plus brillant qu’un frais matin de mai, étincelle avec plus d’éclat que la flamme du premier crocus qui perce la neige. Et pourtant c’est parfaitement naturel et ordinaire, pas plus mystique qu’un verre d’eau, plus quelconque même que cela. Vous êtes avertis. » Le petit livre de la vie et de la mort , p.47

 

« Ce que nous recherchons, c’est la vision enfin claire de Ce Que nous sommes, une information précise, exacte et indubitable sur notre Nature intrinsèque, une calme certitude et non un feu d’artifice. Nous voulons savoir. » Le petit livre de la vie et de la mort , p.48.

 

« Rien d’étonnant à ce qu’on appelle les Eveillés Ceux Qui Voient, et non ceux qui sentent, goûtent ou entendent, encore moins ceux qui pensent ou qui croient ! Leur vision intérieure ouvre invariablement les horizons infinis et merveilleusement transparents de l’Eternité – abîme de clarté sur abîme de clarté. Comme vous pouvez le voir vous-même, dès maintenant, en tournant votre regard vers l’intérieur. » Le petit livre de la vie et de la mort, p. 67.

 

« En fait, contrairement à ce que racontent tant de leurs disciples et interprètes, tous les vrais Sages ont dit, soit clairement soit implicitement, que cette Vision essentielle n’est pas quelque chose à atteindre, mais une réalité à laquelle il faut s’éveiller, se soumettre, cesser de s’opposer. » Le petit livre de la vie et de la mort , p.110.

 

« Selon ma propre expérience, au cours des vingt-cinq dernières années et celle d’un certain nombre d’amis, il est impossible d’éviter de voir notre Véritable Nature dès lors que l’on sait où et comment regarder. » Le petit livre de la vie et de la mort , p.112.

 

« Cette vision instantanée de ma Nature Intemporelle est aisée, il est également vrai qu’elle n’a d’effet sur ma vie que dans la mesure où je m’applique sérieusement à l’entretenir. » Le petit livre de la vie et de la mort , p.115.

 

« La première vision de Cela (pour autant que l’on puisse parler d’une première) est déjà la vision parfaite, même si elle st brève. Elle ne devient pas plus claire avec le temps. Jamais. C’est la seule chose que je ne puisse pas mal faire ou à moitié. » Le petit livre de la vie et de la mort , p.116.

 

« Le Royaume des Cieux est un pays réel que l’on peut situer avec précision, exactement à 180° (pas à 175° ni à 185°) de la direction dans laquelle vous regardez en ce moment. » Le petit livre de la vie et de la mort , p.151.

 

« Il est certain que VOIR est essentiel, crucial, la seule chose necessaire. Simplement voir ma Nature intemporelle, neutre, vide, ici, au centre de moi-même. » Le petit livre de la vie et de la mort , p. 194.

 

« Ici et maintenant, tournant mon regard vers l’intérieur, je vois avec certitude ma Nature éternelle qui est d’un éclat indescriptible. Je ne la comprends pas, je n’y crois pas, je ne la sens pas, je ne la prends pas au sérieux, je ne la pense pas. Je vois. Et même cette phrase est de trop longue. Vision ! Stop. » Le petit livre de la vie et de la mort , p. 202.