Dans un de ses entretiens, Nisargadatta Maharaj  dit  que les Upanishads en réalité parlent de lui - Maharaj-, que le Brahman dont il est constamment question dans les textes n'est autre que lui, Nisargadatta Maharaj.

nisargadatta2Nisargadatta Maharaj

On pourrait être choqué d'une telle prétention, mais cela m'apparait en fait évident : ce que nous sommes vraiment est le Brahman, le Soi Ultime, l'absolu, et c'est de cela dont parlent en effet ces textes. Non pas bien sur de notre "moi" empirique et socialement déterminé mais de l'essence de notre être réel, de ce que je suis.

La Chandogya Upanishad le dit d'ailleurs : 'Tu es Cela".

Mais de plus, qui a écrit ses textes? Qui a écrit les Upanishads ? Qui est vraiment le Bouddha qui a mis en branle la roue du Dharma? Qui a parlé à Jérusalem sous le nom du Christ ? Qui a écrit tous ces textes inspirés où, sous des mots et des formes différentes, brille l'éclat de l'éveil ?

Vous. Et personne d'autre. C'est vous qui avez composé tous ses textes; c'est vous, vous saisissant dans votre pleine essence qui avez composé les Upanishads, et tous ces autres textes.

Car, dans l'absolu, il n'y a que l'Un. C'est l'Un qui se connait lui-même, et c'est l'Un qui témoigne de ce qu'il est.

Partout, toujours, quand un homme voit sa vraie nature, c'est moi qui me voit et personne d'autre.

N'est-ce pas ce que Maitre Eckhart  dit, en chaire, dans un Sermon, qui lui valut bien des ennuis : "Je suis plus Dieu que moi-même"

"[…] comme le dit saint Augustin :
« L’amour nous fait devenir ce que nous aimons. »
Devons-nous dire à présent : quand l’homme aime Dieu, il devient Dieu ?
Voila qui sonne hérétique.
Dans l’amour que prodigue un homme, il n’y a pas Deux, mais Un et Union : aussi, par l’amour, suis-je plus Dieu que je ne le suis en moi-même. Écoutons le Prophète : « Je vous le dis, vous êtes des Dieux, des enfants du Très-Haut. » (Psaumes, 82, 6). Voilà qui sonne étrangement : que l’homme puisse devenir Dieu par l’amour ; c’est pourtant la vérité, une vérité éternelle. Notre seigneur Jésus-Christ le montre." Eckhart

"Beaucoup de gens s’imaginent, naïvement, qu’ils doivent « voir » Dieu : lui se tiendrait là, et eux ici. Mais il n’en est pas ainsi. Dieu et moi sommes un. Par la connaissance, je l’accueille en moi ; par l’amour, c’est moi qui entre en lui."Eckhart